filter Overview

filter Normal View

left 2016

  • 2009
  • 2011
  • 2012
  • 2013
  • 2014
  • 2015
  • 2016
  • 2017
  • 2018
  • 2019
  • 2021
  • Clear

MNAM, Centre Pompidou, Prix Marcel Duchamp 2021, Paris, France

close
Location

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou
75004 Paris

Curated ByPhilippe Bettinelli
DurationOctober 6, 2021 - January 3, 2022
artworksEyesore, 2020

Transient, 2020
Paysages XIII, 2021
Reproductions III (Extras #3), 2021

Isabelle Cornaro explore le rapport que nous entretenons avec les objets et leurs images, dans une tentative de déconstruction de notre regard. À travers l’installation, la peinture, la vidéo et le film, elle déploie, à l’occasion du prix Marcel Duchamp, un ensemble d’œuvres dans lequel l’image se fait et se défait, laissant le champ libre à un investissement sensoriel et critique du spectateur.

Tout en s’inspirant explicitement de la tradition de la peinture classique, la pièce centrale, nouvelle œuvre de la série Paysages, utilise le vocabulaire de l’installation et de techniques d’exposition très diverses pour proposer une mise en abyme de l’art de la représentation. L’installation dans son ensemble se présente comme une image à plusieurs niveaux de lecture, dont la source est plus ou moins explicite. 

Objets standardisés liés à la production de masse et à l’industrie du divertissement (éléments de décors, accessoires, etc.), les objets qui la constituent apparaissent autant comme signes et symboles que formes à part entière, faisant se côtoyer le faux, le fragmentaire et le grotesque.

Dans une déambulation dynamique imposée par la situation centrale et frontale de ce Paysages XIII, l’artiste poursuit son exploration des liens affectifs ambigus que nous entretenons avec les biens d’une culture matérielle productiviste et analyse les mécanismes d’une pulsion scopique qui voit l’être humain tenter de se prolonger à travers les objets qu’il convoite ou rejette.  

Les courtes séquences de la vidéo animation Eyesore (2020) nous confrontent à de brusques et inquiétantes mutations de corps humains animés en objets inanimés.

Quant au film Transient (2020), il présente des artefacts, similaires à ceux utilisés dans les Paysages, qui arrachés à leurs usages et présentés sous leur seule dimension plastique, nous interrogent sur les rapports subjectifs qui président à la circulation des objets dans nos sociétés.

De même format et présentée en regard du film, la nouvelle peinture Reproductions III (Extras #3), réalisée directement au spray sur le mur, est une transposition picturale et cadrée d’images filmiques. D’une texture poudreuse évoquant le grain du film, la superposition des couleurs forme un mélange optique qui nous renvoie aux débuts de l’abstraction. Son statut équivoque entre matérialité et flottement immatériel, donnant un reflet à plat de la picturalité du Paysages central, nous renvoie aux rapports de transposition de l’image à l’objet et d’un médium à l’autre.

Philippe Bettinelli